Lors des voyages à l’étranger, le plus dur c’est souvent la gestion du décalage horaire. Les premiers jours de séjour sont alors souvent assez difficiles. Mais heureusement, il existe quelques astuces qui permettent d’éviter d’être victime du jet lag.

Décalage progressif du sommeil

Pour éviter de souffrir du jet lag, il est conseillé de s’acclimater petit à petit de l’heure du pays de destination. Pour ce faire, on décale en douceur l’heure du sommeil un à deux jours avant le départ. Pour les déplacements en direction de l’est, comme en Chine ou en Russie, il est recommandé de se coucher et de se lever plus tôt que d’habitude. Au contraire pour les destinations en direction de l’Ouest, comme les États-Unis, il est recommandé de se coucher et de se lever un peu plus tard.

Pratique du sport avant l’heure du départ

Lorsqu’on a un planning assez souple qui nous permet de pratiquer encore du sport avant le vol (quelques heures), il ne faut pas hésiter d’en faire. En effet, après une séance d’environ une heure de yoga, de jogging, de renforcement musculaire, de gym ou autre, on ne peut être que prêt à affronter la prochaine étape de la lutte contre le décalage horaire : il s’agit de la sieste.

Faire un somme de 2 à 3 heures avant le vol

Après avoir dépensé de l’énergie à la pratique d’activité physique, il est assez facile de trouver le sommeil pour une petite séance de sieste. Sinon, si le corps n’est pas encore assez fatigué pour s’assoupir, pourquoi ne pas profiter du moment pour se détendre un peu avec un livre à la main ou de la musique ? Le sommeil viendra alors tout seul. Que le vol soit prévu en soirée ou dans l’après-midi, la sieste permettra au corps de se reposer. De cette manière, il sera mieux préparé à supporter le vol et à faire face au décalage horaire une fois qu’on arrive à destination.

Modération du sommeil

Certes, il est conseillé de dormir copieusement. En revanche, il ne faut pas non plus en abuser. En effet, un sommeil qui dure de plus de 8 heures ne fait plus bon effet sur l’organisme. Au lieu d’être réparateur, il se transforme en perturbateur. Ce type de scénario est assez rare tout au long du vol. Par contre, il se produit beaucoup plus souvent une fois arrivé à destination et qu’on soit bien installé dans son lit. Il est donc conseillé de faire un réveil pendant les premières nuits.

Réglage de l’horloge

Il ne faut pas attendre d’arriver à destination pour régler l’heure de sa montre pour qu’elle soit conforme à l’horaire de la destination. En effet, il faut le faire à partir du moment même où on met ses pieds dans l’avion. Ainsi, on ne risque pas d’avoir du problème à se repérer dans le temps. Par la même occasion, on s’adapte plus facilement au nouveau rythme.

Hydratation à foison

Pendant le vol, il est conseillé de boire autant d’eau que possible. À bord des avions, l’air est assez sec. Cela permet alors de compenser cette sècheresse. Mais, une bonne hydratation permet également de lutter efficacement contre la fatigue et aide à atténuer les effets du décalage horaire une fois arrivé à destination. Il est à noter qu’il s’agit ici de boire de l’eau et non de la boisson gazeuse et de la boisson trop sucrée. Ces dernières pourront produire des effets contraires. Il en est de même pour toutes les boissons excitantes, comme l’alcool, le thé ou encore le café.

Usage de la médecine douce

Il n’y a pas du mal à se faire aider un peu par les médecines douces pour lutter contre le jet lag. Par conséquent, il ne faut pas hésiter à se rendre dans les pharmacies pour prendre conseils et trouver des solutions homéopathiques et phytothérapiques. En général, les produits proposés agissent sur la mélatonine : l’hormone du sommeil.

Catégories : Conseils voyage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *